J'en rêvais quand j'avais 15-16 ans et je m'étais dite qu'un jour je le ferai! J'ai réalisé entre temps d'autres rêves, plus merveilleux les uns que les autres (comme devenir maman, me marier, avoir une petite fille, ...) mais celui-ci était resté en suspend... jusqu'à hier! Le P'tit chéri avais eu la chance de le faire il y a 4 ans (j'en parlais ici) et, il y a quelques temps, il me l'avait offert pour que je puisse le vivre à mon tour! J'ai patienté un moment avant de me décider à le faire et finalement, c'est  ce samedi que j'ai "sauté le pas"... à 4000 mètres de hauteur!
C'est avec la compagnie Aube parachutisme que j'ai effectué mon saut en tandem. Le personnel est très professionnel, ils nous forment et nous préparent au saut et font tout pour nous mettre à l'aise et nous détendre (j'avoue que malgré l'excitation j'avais quand même la boule au ventre).

Je suis donc montée dans un pic-up qui nous a emmené jusqu'à la piste de décollage. 

Arrivés sur place, nous nous sommes entassés à 4 tandems dans un petit avion. Les sensations du décollage et des mouvements en vol sont d'ors et déjà impressionnantes comparées à celles que l'ont peut ressentir dans un avion de ligne auquel j'étais plutôt habituée. Comme j'étais assise près du pilote, il m'avait donné un casque pour discuter de tout et de rien avec moi pendant notre ascension, (ce qui m'avait évité de trop stresser en attendant le saut). Je savais que j'étais la deuxième à sauter et lorsque j'ai vu le premier tandem "tomber" de l'avion, j'ai eu comme un choc... A ce moment précis, je me suis demandée si j'allais vraiment pouvoir le faire... Mais pas le temps de tergiverser d'avantage, avec mon moniteur, nous nous sommes aussitôt mis en place! Mes jambes dépassaient de l'avion dans le vide et là, ni une ni deux, ce fût la chute doublée d'une pirouette en avant... une sensation dingue qui dépasse tout ce que l'on peut éprouver dans le plus fou des manèges de fête forraine! On prend alors de la vitesse en chute libre, de plus en plus... Avec tout cet air qui me fouettait le visage, j'avais beaucoup de mal à respirer et cela m'a fait paniquer pendant de longues secondes qui m'ont parues une éternité (environ 30 secondes)! Je décrirais cela un peu comme lorsque l'on est lancé à pleine vitesse sur l'autoroute et que l'on passe sa tête par la vitre de la voiture, mais en X 10... Lorsque le parachute s'est ouvert, nous avons été freiné d'un coup et j'ai pu reprendre une respiration normale (mes tympans se sont également débouchés par la même occasion et heureusement car cela était plutôt désagréable aussi). C'est à ce moment là que j'ai vraiment pu apprécier et profiter de la vue.

Comme notre vitesse avait bien réduit, j'avais même l'impression de faire du surplace! Mon moniteur m'a proposé à ce moment de se faire plaisir en tournoyant dans les airs, ce que j'ai bien évidemment accepté! J'ai même pris les commandes toute seule quelques instants! C'était génial, encore une fois, bien mieux qu'une attraction à sensations fortes!

Puis le moment est venu d'atterrir (déjà). Le choc pour les chevilles fut un peu rude mais l'euphorie du moment vécu me l'a fait oublié aussitôt (c'est le lendemain seulement que ma cheville droite s'en est rappelé)...

En tout cas, cette expérience fut formidable, un véritable dépassement de soi, une envolée de sensations fortes inconnues et un souvenir gravé à jamais dans ma mémoire...